Ikea le précurseur

C’est en 2016 qu’Ikea ouvre son premier restaurant dans une de ses enseignes à Paris. Premier restaurant éphémère, qui ne sert que 30 clients ayant réservé au préalable. 

Aujourd’hui, peu importe le magasin Ikea dans lequel vous vous rendrez en France. Vous pourrez déguster un repas venu de Norvège, du moins c’est ce que vous revendique l’enseigne. 

Ikea, est-elle un précurseur de la nouvelle tendance centrée sur l’expérience et la satisfaction client ? 

Aujourd’hui, plusieurs enseignes suivent le pas et proposent des services dérivés de leur marque tels que des restaurants, hôtels, des services de livraison ou encore des magasins dédiés à la beauté.

Monoprix et Monop’Daily

C’est en 2016, que Monoprix ouvre une première enseigne « La Cantine Monop’Daily ». Une nouvelle enseigne dérivée consacrée à la restauration et au snacking, avec un espace de 233m2 où il y est proposé un large choix de produits.

Aujourd’hui Monop’Daily n’est pas seulement une enseigne dédiée au snacking. C’est une marque diffusée dans tous les magasins du groupe. L’objectif est de proposer un type de restauration hors domicile avec comme spécificité la fraîcheur des produits et un large choix. Mais aussi de se différencier avec des nouveautés proposées chaque année.

Carrefour sur le chemin de la restauration

Tout comme Monoprix, Carrefour vogue sur la tendance globale dans la distribution à miser sur la restauration et se lance à la conquête d’une expérience client nouvelle. Mercredi 12 juin 2019, Carrefour pose ses bagages avec son premier restaurant « Bon appétit », rue Rambuteau à Paris. 

Crédit : @Carrefour

Carrefour avait déjà lancé un concept de snacking pendant plusieurs années, en concurrence direct avec les Monop’Daily. Aujourd’hui, l’enseigne présente l’ouverture de ce restaurant comme un « test » qui pourrait aboutir à l’ouverture de plusieurs restaurants en cas de succès.

Mais Carrefour ne s’arrête pas là sur le chemin de l’élargissement de sa clientèle et de la variation de ses sources de revenus. 

Le 3 octobre 2019, le groupe ouvre « Sources », un magasin dédié à la beauté au centre de Paris. Un concept store livrant la promesse d’une gamme de produits et de services « transparents » dans la composition, sans ingrédients controversés, dans une démarche de « clean beauty ». 

Le magasin beauté Sources de Carrefour

Crédit : © photos : LAGAZETA/Sources – Mirabelle Belloir

Pour cette enseigne, Carrefour a choisi l’expertise de l’équipe Clean Beauty. C’est une application de décryptage des cosmétiques, utilisant la plateforme logicielle Beautylitic pour analyser l’ensemble des formules des produits référencés. 

Plus de 700 références de l’offre sont garanties « clean », sans ingrédients controversés et sans allergènes, pour un large public allant des adultes aux enfants. 

Quelques mois après, l’enseigne se diversifie à nouveau dans le secteur de la livraison de repas.

En Janvier 2020, Carrefour rachète 60% de la startup Dejbox pour intégrer le dernier kilomètre dans la livraison de repas. La startup nantaise qui n’emploie que des livreurs salariés, va permettre au géant de la grande distribution de se positionner en temps que leader de l’e-commerce alimentaire. 

Maisons du Monde, un hôtel pour se sentir à la maison  

La chaîne d’ameublement et de décoration intérieure inaugure « Maisons du Monde Hôtel et suites » son premier hôtel quatre étoiles, le 1er mai 2019 à Nantes. L’hôtel comprend 47 chambres et 7 suites d’appartements, chacune entièrement décorée par l’enseigne. Les chambres sont aménagées selon cinq styles différents allant de nature à rock.

Crédit : @MaisonsduMonde

Pour la réalisation de ce projet, Maisons du Monde s’est associé à Vicartem, un groupe hôtelier rennais. L’esprit de cet hôtel repose sur le concept de « se sentir comme à la maison, mais en mieux » comme l’explique la directrice générale Julie Walbaum.

Cet hôtel est donc plus qu’un simple élargissement de l’offre, mais un réel reflet de la marque. Pour vivre l’expérience Maisons du Monde, il faut compter entre 80 et 160 euros la nuit d’hôtel. 

Yves Rocher, une belle plante

Yves Rocher, depuis 1959, a su se diversifier assez tôt et introduire l’expérience client dans ses équations. Le groupe compte aujourd’hui 1700 boutiques dont plus de 500 en France. 

C’est une enseigne qui oeuvre pour mettre la nature, la féminité et les végétaux au service de la beauté et du bien-être de sa clientèle. 

L’enseigne est la seule en France, dans le domaine de la beauté et du bien-être à appliquer une triple stratégie de récoltant, fabricant et distributeur. Elle a su trouver un équilibre entre ces trois stratégies qui lui vaut de figurer parmi les magasins préférés des Français. 

En 2015, Yves Rocher ouvre un concept store éco-friendly à Paris, avec 450m2 d’espace « zen ». La marque propose plusieurs espaces tel qu’un bar à jus, un orgue à parfums ou encore des cabines de soins. 

Crédit : @YvesRocher

Mais évidemment, si je vous dis Yves Rocher, vous pensez aux magasins à l’allure très « nature » tout de vert décoré. Mais également aux instituts présents dans de nombreux magasins, dans lequel vous pourrez vous faire épiler et tester les produits de l’enseigne par des séances de soins en tous genres. L’enseigne a su dès le début saisir l’importance de l’expérience client unique. 

L’expérience client, une tendance qui s’amplifie

La tendance centrée sur l’expérience et la satisfaction client n’est donc pas si nouvelle. Néanmoins, de plus en plus d’enseignes s’y intéressent avec comme objectif premier la diversification de leur clientèle et de leur source de revenu. Une pratique qui permet également de replacer l’expérience client au centre des stratégies marketing et communicationnelles. 

Du secteur de la beauté jusqu’à la grande distribution, en passant par l’ameublement, tous les secteurs trouvent un moyen de diversification. Ce phénomène ne s’observe pas seulement en France, puisque que nombreuses marques américaines sont de véritables couteaux suisses de l’expérience client.