fbpx

Une nuit au musée

Pour célébrer les 30 ans de la pyramide, Airbnb et le Louvre s’associent et proposent une expérience unique : “une nuit inoubliable sous l’emblématique Pyramide, des visites exclusives lorsque les portes du musée sont fermées au public”.

Dormir une nuit sous la pyramide de verre

Un dîner en tête à tête avec Mona Lisa ? Mais pas seulement. Le 30 avril, Airbnb et le Louvre offrent à une personne le privilège d’occuper le Louvre le temps d’une nuit. Une nuit bien ficelée avec au programme une visite personnalisée du musée, un apéritif avec Mona Lisa, un dîner placé sous le signe de la beauté et de l’amour avec la Vénus de Milo, un concert dans les appartements de Napoléon III et enfin une nuit sous la pyramide de verre d’Ieoh Ming Pei à l’occasion de son anniversaire.

Pour tenter de gagner sa chance ? Rien de plus simple, renseigner ses coordonnées, son nom, son prénom et enfin expliquer en quelques lignes pour quelles raisons vous seriez la personne ayant le privilège de ce tête à tête avec la muse de Léonard De Vinci. Une fois votre inscription envoyée, vous n’avez plus qu’à patienter et surveiller votre boite mail en quête de la fameuse invitation. Rien de plus simple n’est-ce pas ?

Derrière ce partenariat, une véritable campagne marketing millimétrée et une campagne de communication en grande pompe. En effet, il était difficile de manquer l’information concernant cette opportunité : page internet dédiée, vidéo explicative, filtre snapchat, publicités….

Un désir de renouveau

Analysons ensemble cette remarquable campagne marketing. Tout d’abord, intéressons nous à la cible de cette proposition. A première vue, la cible est grand public.
Mais le déploiement de publicité sur les réseaux sociaux et internet témoigne tout de même du désir de cibler un public jeune, voir très jeune. Les enjeux sont doubles.

L’enjeu pour Le Louvre

Outre, donner l’opportunité unique à une personne de vivre une expérience des plus fantasmagorique, on peut également y voir un moyen de créer une connexion entre une cible jeune et un monument historique. En effet, par cette campagne de communication Le Louvre peut ainsi espérer toucher une cible ne fréquentant pas les musées, très jeune et ainsi pénétrer une population qu’il a habituellement du mal à toucher.

Cette initiative s’inscrit dans la continuité du désir du Louvre de “relever le défi de l’expérience visiteur”. Ainsi, le Louvre propose une expérience client unique et personnalisée accessible à tous, tout en renouvellement son image.

L’enjeu pour Airbnb

Pour Airbnb, l’enjeu est différent. S’associer à un établissement prestigieux tel que Le Louvre peut lui permettre de lui-même gagner (pour bénéficier de son positionnement) en prestige et ainsi sortir de cet imaginaire public selon lequel les logements Airbnb sont low-cost. La plateforme n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai avec en 2015 la possibilité de dormir dans les catacombes de Paris ou encore avec la possibilité de dormir dans le château de Dracula en Transylvanie.

Ce qui fait la force de ces propositions, pour le moins originales, c’est la rareté de ces événements : cela leur permet à chaque fois de renforcer leur symbolique et leur impact.

L’après concours

Mais alors, que se passe-t-il pour les personnes n’ayant pas gagné ? Vont-elles juste s’arrêter sur la déception profonde d’avoir laissé passer une occasion de vivre une nuit au Louvre ? Evidemment, la campagne marketing ne s’arrête pas là. Airbnb et Le Louvre pousse leur partenariat jusqu’à la fin d’année en donnant l’accès à “des concerts intimistes” et “des visites exclusives” du musée.

Dès septembre, des visites du musée après les heures de fermeture au grand public seront accessibles sur la plateforme Airbnb. Les concerts, eux, sont d’ores et déjà disponibles sur le site Airbnb et commenceront à partir de Mai.

Une nouvelle ère pour les musées ?

Une campagne de communication en grande pompe, une proposition alléchante…. tout est réuni pour donner l’envie de vivre une expérience unique. Malgré cela, le concept lui, n’est pas nouveau. En juin 2017, le dix millionième visiteur du Rijksmuseum Amsterdam a été invité à dormir à quelques pas de La Ronde de Nuit de Rembrandt.

« Les musées, et le Louvre tout particulièrement, sont entrés dans l’ère du marketing expérientiel, facilité par l’interactivité des réseaux sociaux, observe Christophe Rioux, qui enseigne le marketing des industries culturelles à Sciences Po. L’établissement descend de son piédestal et recrée de la proximité avec ses visiteurs, comme l’ont fait auparavant les marques de luxe avec leurs consommateurs. » – (Le Monde) 

Anissa Kamel

2019-05-31T11:11:13+00:00

Laisser un commentaire

Réservez dès maintenant votre démo

Choisissez le jour de votre démo :

*Champs obligatoires

Besoin d'un conseil ? Contactez nous au : 04 67 13 00 21**

**prix d'un appel local

close-link
Découvrir notre solution Qual'it. Demandez votre démo.
Votre Démo
close-image